CAE

Mar03282017

Last updateLun, 09 Jan 2017 10am

Back Vous êtes ici : Home Le coin des médias Affaire Habré: des journalistes en formation sur la couverture médiatique de la procédure

Le coin des médias

Affaire Habré: des journalistes en formation sur la couverture médiatique de la procédure

Une vingtaine de journalistes sénégalais prennent part à un atelier de renforcement ouvert mardi à Dakar, dans le but de les préparer à mieux rendre compte de la procédure judiciaire lancée au Sénégal contre l’ancien président tchadien, Hissène Habré, poursuivi pour "crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de tortures".

D’une durée de trois jours, le séminaire est à l’initiative du consortium international de sensibilisation commis par les Chambres africaines extraordinaire (CAE). Cette juridiction est chargées de poursuivre ‘’le ou les principaux responsables de crimes perpétrés sur le territoire tchadien du 7 juin 1982 au 1er décembre 1990’’.
La rencontre regroupant 20 journalistes est animée par trois experts (un Sénégalais, un Camerounais et un Français).
‘’Notre consortium, il faut le rappeler et insister la-dessus, n’a pas de parti pris dans cette affaire Habré qui oppose la partie civile et la défense. Nous sommes totalement neutres dans cette affaire’’, a assuré Abdou Khadre Lô, membre du consortium international.
‘’Notre mission est de sensibiliser, d’informer en toute objectivité sur les activités des Chambres africaines extraordinaire’’, a-t-il ajouté à l’ouverture de cette rencontre.
‘’Il s’agit d’informer les populations sur l’état de la procédure (visant Habré). Nous pensons et nous croyons même que la presse a un rôle déterminant à jouer dans cette affaire’’, a pour sa part déclaré Marcel Mendy, coordonnateur de la cellule de communication des CAE.
Selon M. Mendy, venu présider l’ouverture de ce séminaire de formation, la presse doit jouer le rôle d’interface entre les CAE et les populations pour disposer de la ‘’bonne’’ information dans le cadre de cette procédure.
‘’Vous avez un rôle capital à jouer dans cette affaire, d’où l’intérêt de vous former sur cette question, de vous mettre à niveau, de vous imprégner de ce dossier pour pouvoir en parler valablement’’, a-t-il dit aux participants.

Source: APS